Paris: un rassemblement pour dénoncer le « 100e féminicide »

Dimanche 1er septembre à Paris, le collectif féministe “Nous toutes” organise un rassemblement, à l’occasion du “100e féminicide”, « une centaine d’activistes porteront les noms des cent femmes assassinées et exigeront un milliard d’euros pour lancer un plan d’urgence contre les violences », a affirmé Caroline De Haas, membre de Nous toutes, sans préciser le lieu du rassemblement.

Rassemblement au Trocadéro pour dénoncer «le 100e féminicide» de l’année

Selon FRANCE TV INFO, une centaine de militantes du collectif “Nous Toutes” se sont rassemblées dimanche soir place du Trocadéro à Paris pour dénoncer «le 100e féminicide de l’année»

«Nous voulons un milliard, pas un million», ont lancé à l’unisson les manifestantes, en allusion à leur demande récurrente: «Il nous faudrait un milliard d’euros pour lutter efficacement contre les violences conjugales, c’est trois fois et demi moins que ce que coûtent chaque année» ces violences, Anaïs Leleux a assuré, du collectif “Nous Toutes”.

Le ministère de l’intérieur avait recensé 121 féminicides pour toute l’année 2018, le corps d’une femme a été découvert samedi sous un tas de détritus à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), dans la nuit de vendredi à samedi, la police de la ville avait reçu un appel pour signaler une « dispute conjugale » se déroulant dans une rue du quartier où a été découvert le corps, « on ignore pour l’instant s’il y a un lien entre les deux », a fait savoir une source policière.

Un jeune homme, présenté comme le petit ami de la victime, a été interpellé et placé en garde à vue, les enquêteurs sont remontés jusqu’à son domicile grâce à des images de vidéosurveillance et divers témoignages, la victime, âgée de 21 ans, n’a pas encore pu être formellement identifiée par son père qui avait signalé sa disparition, du fait des coups portés à son visage qui la rendent « méconnaissable ».

Lire aussi: MEURTRE D’UNE FEMME ENCEINTE À MARIGNANE

Mardi s’ouvrira à Matignon un Grenelle des violences conjugales très attendu par les associations invitées, mais déjà conspué par les militantes féministes non conviées, qui dénoncent une opération de communication, au-delà de la revendication de moyens importants dédiés à la lutte contre ce fléau, les actions spectaculaires de l’association vise à simplement le faire reconnaître.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *