Le Vatican lève l’immunité de son représentant en France, visé par une enquête pour agressions sexuelles

Le Vatican a décidé de lever l’immunité de son représentant en France, a annoncé un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, lundi 8 juillet. L’archevêque Luigi Ventura, nonce apostolique en France, est accusé d’agressions sexuelles. L’affaire avait éclaté en février, avec la révélation de l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris.

La décision est historique. « Une mesure extraordinaire », selon le Saint-Siège. Lundi 8 juillet, le Vatican a levé l’immunité de son représentant en France, le nonce apostolique Luigi Ventura, qui était visé par une enquête à Paris pour « agressions sexuelles » après les plaintes de quatre hommes, dont trois au moins lui reprochent des attouchements.

Mgr Luigi Ventura

Luigi Ventura, né le 9 décembre 1944 à Borgosatollo, dans la province de Brescia en Lombardie (Italie), est un archevêque catholique italien, nonce apostolique en France depuis septembre 2009.

Lire aussi: LE MINISTRE DES FINANCES LIBANAIS MET EN GARDE CONTRE LA CRISE FINANCIÈRE ALORS QUE L’IMPASSE POLITIQUE SE POURSUIT

Le Saint-Siège a officiellement renoncé à la partie de l’immunité diplomatique du nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, permettant à celui-ci d’éventuellement comparaître devant un tribunal dans une affaire où six plaignants l’accusent d’agressions sexuelles.Cette décision, inédite dans l’histoire de la diplomatie vaticane moderne, a été communiquée la semaine dernière aux autorités françaises par la Secrétairerie d’État du Saint-Siège.

Avant même, selon nos informations, que deux victimes ne rencontrent, à Rome, le père Hans Zollner, président du Centre pour la protection des mineurs de l’Université pontificale grégorienne et spécialiste des affaires d’abus sexuels dans l’Église.« Il s’agit d’une mesure extraordinaire qui confirme la volonté exprimée par le nonce lui-même dès le début de cette affaire de collaborer pleinement et spontanément avec les autorités judiciaires françaises compétentes », explique Alessandro Gisotti, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, qui rappelle la volonté exprimée par le Vatican, dès le début de l’affaire, d’attendre les conclusions de l’enquête.Cette affaire, très embarrassante pour le Saint-Siège.

Lire aussi: LE QATAR PAIE POUR LE SOUTIEN DU TERRORISME ET SA POSITION AVEC L’IRAN

Diplomate de carrière du Vatican

Diplomate de carrière du Vatican, Mgr Ventura occupe le poste de nonce apostolique depuis 2009 à Paris. Il est chargé des relations du Saint-Siège avec les autorités françaises d’une part et avec les évêques de France d’autre part, pour lesquels il participe au processus de nomination. Compte tenu de ses fonctions, il bénéficiait de l’immunité diplomatique et ne pouvait être entendu sous contrainte par les enquêteurs. Le ministère français des Affaires étrangères avait indiqué mi-avril avoir transmis la demande de levée d’immunité au Vatican.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *