Le groupe d’Al-Qaïda en Libye avait des liens étroits avec Erdoğan, révèlent des documents des services de renseignement

Des documents de renseignement classifiés obtenus par Nordic Monitor ont révélé comment le groupe djihadiste Ben Ali dirigé par Abdaladim Ali Mossa Ben Ali, citoyen libyen étroitement lié à al-Qaïda, a participé au transfert d’armes et de combattants étrangers de la Libye vers la Syrie via la Turquie. . Un rapport des services de police turcs, rédigé pour diffusion interne, a également révélé des liens étroits entre les membres du groupe jihadiste libyen Ben Ali et l’ancien Premier ministre et aujourd’hui président Recep Tayyip Erdoğan. Le chef du groupe, Ben Ali, a travaillé en étroite collaboration avec Fedaa Majzoub, qui était en contact avec les conseillers en chef à l’époque d’Erdoğan İbrahim Kalın (aujourd’hui porte-parole présidentiel) et Sefer Turan (aujourd’hui conseiller présidentiel en chef) tout en organisant le mouvement des combattants étrangers et la fourniture d’armes. Le groupe Ben Ali a été chargé de recevoir les combattants étrangers en provenance de Libye, de les transférer dans la province turque de Hatay à la frontière avec la Syrie et de contacter leurs familles si nécessaire, selon le rapport. Le rapport de police comprenait des documents classifiés de l’Organisation nationale du renseignement (MIT) qui révélaient des renseignements sur al-Qaïda en Libye sur les liens avec la Turquie à partir de juillet 2012 Selon le rapport, Ben Ali a été aidé par un autre djihadiste libyen, Mahdi al-Harati, qui était à bord du Mavi Marmara, le navire amiral de la flottille pour la liberté en mai 2010. Al-Harati a été blessé lors des raids militaires israéliens qui ont suivi, puis déporté en Turquie, où il a été personnellement visité à l’hôpital par Erdoğan. Al-Harati a embrassé le front d’Erdoğan pour montrer son respect et son admiration.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *