La Turquie, fléchissant ses muscles, enverra des troupes en Libye

ISTANBUL – Le Parlement turc a approuvé jeudi des plans pour envoyer des troupes en Libye, intensifiant ce qui est devenu une guerre par procuration chaotique entre plusieurs puissances pour le contrôle du pays riche en pétrole. Le déploiement turc, une intervention spectaculaire soutenue par le président Recep Tayyip Erdogan, vise à renforcer le fragile gouvernement soutenu par les Nations Unies à Tripoli après neuf mois de siège des forces rebelles basées dans l’est de la Libye. La taille et la nature du déploiement militaire n’étaient pas claires. Mais à peine quelques mois après la troisième incursion militaire de la Turquie en Syrie, elle étend son empreinte militaire dans une région instable et, selon les analystes, offre de nouvelles preuves de sa confiance en soi croissante en tant que puissance régionale. Pour le gouvernement assiégé de la Libye, M. Erdogan est devenu un mécène essentiel. Déjà cette année, il a envoyé des conseillers militaires, des armes et une flotte de 20 drones pour défendre Tripoli contre les forces du général Khalifa Hifter, qui contrôlent une grande partie de l’est de la Libye et sont soutenus par la Russie, l’Arabie saoudite, l’EAU et l’Egypte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *