La France commémore le jour J sans foule en période de pandémie

Alors que Charles Shay regardait autour d’Est en Ouest seul sans aucun autre vétéran sur la même plage où il a pataugé à terre il y a 76 ans, dans le cadre de l’une des batailles les plus épiques de l’histoire militaire connue sous le nom de Jour J et s’est transformée la marée de la Seconde Guerre mondiale marquant un point dans l’humanité comme un événement mortel.

Par rapport à l’ année dernière , lorsque plusieurs dizaines de milliers sont venus du nord françaises plages de Normandie pour encourager la diminution du nombre d’anciens combattants et de célébrer les trois quarts de siècle de la libération de l’ oppression nazie, le coronavirus lockdown se cette année le souvenir dans l’ un des eeriest déjà.

“Je suis très triste maintenant”, a déclaré Shay, qui était un médecin de l’armée américaine âgé de 19 ans lorsqu’il a atterri sur Omaha Beach sous d’horribles tirs de mitrailleuses et d’obus. “En raison du virus, personne ne peut être ici. Je voudrais aimerions voir plus de nous ici “, at-il déclaré à l’Associated Press.

Normalement, Shay, 95 ans, rencontrerait d’autres survivants de la bataille de 1944 et ferait la fête avec les habitants et les dignitaires, tous non loin de son domicile près des plages qui ont défini sa vie.

“Cette année, je suis l’un des rares qui est probablement ici”, a-t-il déclaré, ajoutant que d’autres vétérans américains ne pouvaient pas venir à cause de la pandémie .U.S. European Command@US_EUCOM

Every year USEUCOM participates in D-Day commemorations. And while coronavirus has interrupted life around the world, we continue the D-Day tradition by virtually honoring all the Allied forces who stood defiant against Nazi tyranny 76 years ago. #TogetherWeRemember

Embedded video

223Twitter Ads info and privacy109 people are talking about this

Quand une pleine lune a disparu sur terre et que le soleil s’est levé de l’autre côté de la Manche, il n’y avait pas de grondement habituel de colonnes de jeep et de camions vintage à entendre, des routes encore si désertes de lièvre étaient assises à côté d’eux.

Pourtant, les Français ne laisseraient pas passer cette journée inaperçue, tel est leur attachement à quelque 160000 soldats des États-Unis, de la Grande – Bretagne , du Canada et d’autres qui ont versé leur sang pour libérer des plages étrangères et se battre pour finalement vaincre le nazisme presque un an plus tard.

“C’est un 6 juin pas comme les autres”, a expliqué le maire de Saint-Laurent-Sur-Mer, Philippe Laillier, où il a organisé un petit souvenir autour du monument d’Omaha Beach. “Mais il fallait quand même faire quelque chose. Il fallait marquer il.”

Au moment où le soleil s’est levé sur l’océan, le thème d’Omaha Beach de Saving Private Ryan a traversé le sable pour quelques dizaines d’habitants et de visiteurs vêtus de vêtements vintage.Royal British Legion@PoppyLegion

Today marks 76 years since #DDay, the largest seaborne invasion in history. D-Day was a truly international effort with British troops fighting alongside many other countries. Join us today as we remember the service & sacrifice of all those involved in turning the tide of #WW2.

L’absence d’une grande foule internationale était cependant palpable.

La pandémie a fait des ravages dans le monde, infectant 6,6 millions de personnes, tuant plus de 391 000 et des économies dévastatrices. Il représente une menace particulière pour les personnes âgées – comme les anciens combattants survivants du jour J qui sont dans la fin des années 90 ou plus.

Elle a également touché les jeunes générations qui se déplacent chaque année pour marquer l’occasion. La plupart ont été empêchés de voyager sur les côtes balayées par le vent de la Normandie.

Ivan Thierry, 62 ans, un pêcheur local qui attrape le bar autour des épaves qui jonchent encore les fonds marins à proximité ne se sentait pas affecté. Il tenait un drapeau américain en hommage avant même l’aube. «Il n’y a personne ici. Même si nous ne sommes qu’une douzaine, nous sommes ici pour commémorer et rendre hommage à nos héros disparus “.

https://www.france24.com/en/20200606-france-commemorates-d-day-without-crowds-amid-pandemic

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *