Gilets jaunes : blocages et manifestations pour entendre leurs voix

Une poignée de gilets jaunes irréductibles veulent relancer les blocages pour faire perdurer un mouvement à bout de souffle. Entre baroud d’honneur et nouvelle ère… le pari est risqué.

Alors que la mobilisation des gilets jaunes est en baisse, ceux-ci ont décidé de retourner à leur mode d’action originel : la spontanéité. Plusieurs blocages sont donc prévus à Lyon et alentour ce samedi, sans véritable organisation.

Lire Aussi : ACTE 31 : OÙ MANIFESTENT LES GILETS JAUNES ?!

Blocage total. C’est le mot d’ordre qui a circulé sur les réseaux sociaux en prévision de l’acte 32 de ce samedi, qui doit être un second 17 novembre. Les péages, le Téo, la raffinerie de Feyzin… Divers points de blocage ont été évoqués sur le groupe des gilets jaunes Lyon centre. Comme samedi dernier, les administrateurs sont restés muets sur le point de blocage, qui sera annoncé au dernier moment. Le périmètre de sécurité ayant une nouvelle fois été reconduit, ce ne sera a priori pas sur la Presqu’île. Sur Facebook, 162 personnes ont annoncé leur participation, pour une action programmée à 14h.

En périphérie de Lyon, c’est une mobilisation éclatée qui s’annonce. Depuis 6h, une dizaine de gilets jaunes se sont donné rendez-vous à Villefranche-sur-Saône, au rond-point des chantiers. A Saint-Quentin-Fallavier, c’était à 8h.

Lire Aussi : NON CONVAINCUS PAR LES PROMESSES DE MACRON, LES GILETS JAUNES MAINTIENNENT LA PRESSION

D’après l’appel relayé sur Facebook, des blocages sont également prévus à Mâcon, Tarare, Genay, Belleville et Saint-Étienne. A Givors, une manifestation déclarée doit s’élancer d’un instant à l’autre du rond-point du centre commercial. Une soixantaine de personnes ont d’ores et déjà annoncé sur les réseaux sociaux qu’elles y participeraient.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *