Edward Snowden

Edward Snowden peut obtenir l’asile en France

A Moscou, Edward Snowden ne cesse de tendre le pied à la France pour obtenir l’asile politique dans l’Hexagone, dans une interview diffusée lundi sur France Inter, il déclarait qu’il « aimerait beaucoup » que la France lui accorde l’asile.

La Constitution française à la rescousse d’Edward Snowden

Le livre “Mémoires Vives” d’Edward Snowden, publié mardi 17 septembre aux éditions du Seuil, le célèbre lanceur d’alerte, qui réside en Russie, a réitéré son souhait – déjà formulé en 2013 – de trouver refuge dans l’Hexagone, à l’occasion de la tournée promotionnelle pour son livre “Mémoires Vives”, selon 20MINUTES.

Edward Snowden

“Nous aimerions beaucoup qu’Emmanuel Macron lance une invitation pour accorder le droit d’asile, NDLR”, a affirmé Edward Snowden au micro de France Inter, lundi, si sa proposition avait recueilli un large soutien au sein de la société civile en 2013, cette fois, ce sont des voix issues de la majorité présidentielle qui ont plaidé pour que Paris accède à la demande du lanceur d’alerte.

Il faut qu’Edward Snowden se trouve en France pour que la demande d’asile aboutisse, or, il est actuellement à Moscou et n’a pas de passeport, deux choix s’offrent à lui, il peut tenter de traverser l’Europe clandestinement pour arriver jusqu’en France, mais cela s’annonce compliqué vu sa notoriété et s’il se fait repérer en Pologne ou en Allemagne, il sera directement extradé vers les Etats-Unis, soit il demande une procédure au ministre de l’Intérieur français, qui pourrait alors créer un visa longue durée à l’ambassade française.

Lire aussi : EN FRANCE : EDWARD SNOWDEN AIMERAIT BEAUCOUP OBTENIR L’ASILE

Si Edward Snowden se trouvait directement sur le territoire français, il pourrait jouer de la convention de genève, argumentant qu’il risque des poursuites disproportionnées dans son propre pays, les Etats-Unis, pour avoir eu des prises de position contre le gouvernement, le problème, c’est qu’il demande à la France de prendre position et d’être active dans le dossier, on peut être un réfugié politique même en provenance d’une démocratie, cela s’est déjà vu et il pourrait simplement se reposer là-dessus, mais pour cela, il faudrait qu’il soit en France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *